Gran Sanblé Matinik


Crise aux Antilles : sortir des clichés identitaires

Par Olivier Pulvar, 26 février 2009

Le mouvement social contre la « vie chère » en Guadeloupe et en Martinique n’est pas un problème antillais. On aurait tort de le circonscrire à des aires géographiques et anthropologiques identifiables pire encore, de le limiter à une crise identitaire à laquelle seul un changement institutionnel pourrait répondre.

 

La vraie question relève de la nature des rapports qui lient l’outre-mer à la « métropole ». Aux Antilles, la République a failli : exclusivité des relations Antilles-France, délitement de l’Etat de droit, application inéquitable des lois de la République. L’alternative récurrente de l’indépendance est bien le signe d’un échec de l’intégration de ces territoires à la République telle que l’Etat l’envisage jusqu’à présent.

 

Le Guadeloupéen ou le Martiniquais s’identifie peu au Français, mais ce dernier lui reconnaît peu cette identification tant l’imaginaire colonial construit leurs représentations. Le ressentiment et la demande de réparation de l’un font face à la condescendance et à la charité de l’autre.

 

La lutte pour le « pouvoir d’achat » aux Antilles, exprime clairement le refus d’un système marchand d’exclusion de masse comme celui d’un régime républicain qui hiérarchise les citoyens de 1ère et ceux de 2nde zone. L’Etat a choisi d’aménager les misères économiques sans vraie remise en cause de leurs fondements, et d’organiser les discriminations sociales sans réelle interrogation de leur légitimité. Consommer plus n’est pas consommer mieux, les minorités visibles ne sont pas les minorités intégrées. Reste l’aspiration à une République, fondée sur de nouveaux rapports centre-périphéries, qui protège les plus pauvres et les plus faibles.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :